Les couples de La Casa de Papel : l’Amour sous toutes ses formes

couple Casa de Papel

Cette semaine on passe au crible les couples de la série La Casa de Papel ! J’ai dévoré les 3 saisons en 2 semaines, grâce à ma mère qui m’a initié pendant les fêtes de Noël^^

Ce que j’aime dans cette série, c’est le côté humain d’un acte qui pourrait sembler uniquement violent et égoïste : un braquage. Ces opérations (braquer la Fabrique nationale de la Monnaie, puis la Banque d’Espagne dans la saison 3) visent à dénoncer le système en place.

En effet, les autorités (police, Etat) sont systématiquement tournées en ridicule face aux braqueurs qui prennent le rôle des Robins des Bois du 21ème siècle. Parce qu’ils ont des émotions, eux. Ils agissent en tant qu’idéalistes qui n’ont plus rien à perdre, et plusieurs couples en forment tout au long des 3 saisons, bravant parfois l’interdit : braqueur avec otage, criminel avec agent de police etc.

Les couples de la Casa de Papel représentent selon moi différents types de couple que l’on pourrait retrouver dans la vrai vie, l’Amour sous toutes ses formes.

Angel et l’Inspectrice : couple destructeur

Le lien qui unit le policier et l’inspectrice est complexe. Angel semble amoureux depuis des années de l’inspectrice, sans l’assumer clairement : il évoque souvent sa femme Marie-Carmen. Mais il ne cesse de lancer des perches à l’Inspectrice, pour alimenter son espoir qu’elle tombe amoureuse à son tour.

Cependant Raquel a beaucoup d’affection pour Angel, mais elle ne l’aime pas. Lorsqu’il a son accident de voiture (saison 1) provoqué par le rejet de Raquel (qui le soupçonne d’espionnage), elle dit que c’est le « pire jour de ma vie ».

En tant que spectateur on ressent de la pitié pour Angel. Il a un comportement destructeur. Avant de retourner sa voiture et tomber dans le coma, il laisse de nombreux messages vocaux à Raquel, qui montrent qu’il passe par différentes étapes de la déception amoureuse (voir la scène de l’accident) : incompréhension, rancœur, insultes (« tu n’es rien d’autre qu’une connasse égoïste et obsessionnelle, une salope, une putain de salope, voilà ce que tu es »), puis il s’excuse, dit qu’il regrette. S’il n’avait pas de sentiment pour Raquel, il n’aurait pas bu et eu cet accident de voiture.

Monica et Arturo : Amour manipulateur

C’est une histoire classique : la secrétaire tombe amoureuse de son Directeur, qui est marié. Il tient beaucoup à elle, mais quand il pense mourir (quand il se prend une balle à l’épaule, sur le toit), il pense davantage à sa femme, à qui il promet de partir en vacances dès qu’il sort d’ici.

Est-ce qu’Arturo aime vraiment Monica ? On en doute, surtout qu’il est capable de manipuler ses sentiments pour pouvoir récupérer la garde de son enfant (saison 3).

Monica de son côté, suite à une grande déception amoureuse (Arturo refuse d’assumer leur enfant), arrive à sortir de ce schéma et va vers un amour plus vrai, avec Denver.

Denver et Monica : Amour interdit

casa de papel denver monica

Quand Denver se rapproche de Monica (secrétaire de la Casa de Papel), elle est enceinte d’Arturo, son Directeur. Mais ils ne sont pas en couple. En effet, Monica vient de vivre une profonde déception amoureuse, car Arturo ne veut pas de cet enfant, étant déjà marié.

Quand Monica demande une pilule abortive, Denver lui déconseille de la prendre : un enfant est un cadeau de la vie, qui n’a rien demandé. Monica le trouve touchant. Denver tombe amoureux de celle qui deviendra Stockholm.

Ses sentiments grandissant pour Monica lui font peur, car il pense ne pas être assez bien pour elle. Monica cherche un homme qui assume les responsabilités et l’aime vraiment. Denver est en manque d’amour et souhaite donner un sens à sa vie. C’est ainsi qu’ils se sautent dessus dans la voute de la Fabrique…

Denver n’a pas peur d’élever l’enfant d’un autre, il devient d’ailleurs un papa très protecteur. Avec Monica ils se complètent parfaitement, car ils sont capables de combler les besoins l’un de l’autre. Leur amour est suffisamment fort pour braver l’interdit formellement indiqué par le Professeur : aucune relation pendant le braquage.

Berlin et Ariadna : couple pervers

Berlin a tout du pervers narcissique : il prend les rennes du braquage et se prend pour un être supérieur à tous. On doit l’admirer, et obéir à ses ordres sans broncher. Il ne ressent aucune émotion quand il ordonne à Denver d’exécuter Monica, ou encore quand il oblige Ariadna à le suivre sous les balles (fin saison 2).

Berlin connaît les femmes : il a déjà été marié 5 fois ! Il se laisse séduire par Ariadna, qui agit dans le seul but de survivre. Elle lui sourit, ne dit rien, dans le but de lui plaire, et lui faire croire qu’elle l’admire. Mais en réalité, il la dégoute, et elle veut se venger de tout le mal que Berlin lui fait en gardant son argent, une fois qu’il sera mort.

Bref, leur relation donne froid dans le dos !

Helsinki et Palermo : Amour d’un soir

Sous son allure de gros colosse, Helsinki est une brute au cœur tendre. On le découvre pendant la saison 3, où il s’attache à Palermo (deuxième pervers narcissique, en mémoire à l’amour de sa vie Berlin ?).

Palermo est incapable de s’attacher. Ses relations se résument à « Boum Boum Ciao », comme il aime s’en vanter (rien de plus que du sexe). Du coup, quand Helsinki tombe dans ses bras, il lui rappelle qu’ils ne représentent qu’un plan d’un soir, pas plus. Ce qui fait souffrir Helsinki, et heureusement que Nairobi est là pour le consoler, quand il rentre se coucher dans sa chambre.

C’est une belle représentation d’un amour qui ne va que dans un sens, un amour à l’unilatéral.

Helsinki et Nairobi : Amour impossible

casa de papel helsinki nairobi

Passer 2 ans ensemble en Argentine, ça crée des liens ! Contre toute attente, on apprend pendant la saison 3 que Nairobi a développé des sentiments pour Helsinki. Elle lui parle avec beaucoup de douceur, le soutient.

Nairobi a le rôle de la maman dans la série. En plus d’évoquer son petit garçon, elle ne cesse de prôner la non-violence, la coopération. Elle est la matriarche du groupe, car elle est celle qui a la tête sur les épaules. Elle protège tout le monde, est toujours là pour faire l’arbitre quand ses amis veulent se taper dessus.

Alors ça nous fait de la peine quand on s’aperçoit qu’elle tombe amoureuse d’un homme homosexuel. Elle développe un amour impossible, alors qu’elle mérite tellement d’être heureuse !

Lisbonne et le Professeur : Amour vrai

J’ai gardé les 2 couples les plus attachants pour la fin ! Tomber amoureux est bien un comble pour le Professeur, qui ne cesse de rappeler qu’aucune relation ne doit se créer dans le groupe. Il tombe amoureux de sa pire ennemie : l’inspectrice en charge du braquage, avec laquelle il négocie.

Le Professeur s’adapte à toutes les situations de façon incroyable : un jour négociateur criminel, quelques heures après il se fait poursuivre par un chien féroce en costume-cravate, puis il sort le grand jeu lors d’un dîner avec Raquel.

Celui qu’on pensait imperturbable reste un être humain : il déroge à sa règle la plus importante, et entame une relation amoureuse avec la police. Quand celle qui deviendra Lisbonne apprend la vérité, elle entame un combat entre sa raison (dénoncer un criminel) et son cœur (trahir l’Etat et suivre un criminel par amour). Elle choisit finalement de suivre son cœur, car elle sait que le Professeur est plus qu’un criminel : il est l’homme qu’elle veut dans sa vie, peu importe les difficultés et les épreuves. Elle le suit au bout du monde, et oublie ses anciennes valeurs pour l’aider à mettre en place un second braquage.

C’est un duo très attachant, qui s’aime profondément malgré les difficultés et les conflits.

Tokyo et Rio : couple passionnel

Pour finir, mon duo préféré ! Que serait La Casa de Papel sans le couple Tokyo et Rio ? Même s’ils sont parfois énervants à faire des erreurs par amour, on sait qu’ils ne peuvent pas rester séparés.

Ils s’aiment d’un amour passionnel depuis le début. Leur couple est plutôt charnel, puisqu’on les voit souvent faire l’amour de façon passionnée, un peu partout ! Ils ont un langage de l’Amour différent, c’est-à-dire qu’ils ont des manières différentes de se montrer qu’ils s’aiment. Rio le montre par son regard plein d’amour, sa dévotion. Tandis que Tokyo le montre par sa protection : elle est toujours là pour le protéger.

Dans la saison 3, Rio quitte Tokyo. Selon lui, il s’est rendu compte pendant qu’il était en prison qu’il était « fort ». Il a toujours suivi Tokyo partout, s’est adapté à elle pour maintenir le lien entre eux. Il a toujours peur de la perdre : on peut dire que Rio est dépendant affectif. Et quand il quitte Tokyo, c’est un moyen pour lui de retrouver sa liberté, son indépendance, son équilibre. Personnellement je pense qu’on apprendra dans la saison 4 qu’il a été manipulé par l’inspectrice Alicia.

C’est quand on perd quelqu’un qu’on se rend compte de sa valeur. Quand Tokyo se fait quitter par Rio, elle a du mal à l’accepter. Elle se met à boire en plein milieu du braquage, elle séduit d’autres hommes, dont Denver. Elle s’auto-détruit par amour. Tokyo, qui a toujours mis de la distance avec Rio, finit elle-même par devenir dépendante : les rôles s’inversent.

Un amour passionnel est souvent fait de hauts et de bas, de disputes et réconciliations. Quand on est attiré par la passion, on cherche l’adrénaline qu’elle procure. On veut se sentir vivant. Et Tokyo et Rio représentent le couple le plus vivant de La Casa de Papel.

Vous êtes-vous retrouvé(e) dans certains couples ? Etes-vous plutôt du type Tokyo et Rio, ou Lisbonne et le Professeur ? 😊

Marie Godard, votre coach relationnel

Lire aussi En quoi la série Lucifer nous montre 4 leçons de vie

Relation toxique : comment la reconnaître et en sortir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *