J’ai peur de l’amour : comment gérer ?

j'ai peur de l'amour

« J’ai peur de l’amour » : quand on y réfléchit, cette phrase est une preuve que dans certaines consciences, l’amour fait souffrir. L’amour est responsable de la souffrance. Alors, plutôt que de prendre le risque, on évite l’amour.

On évite de tomber amoureux, comme ça pas de problème ! On vit sa vie dans le moment présent, on met toute son énergie dans son travail et pour ses amis, et tout va bien…

Mais qu’est-ce que c’est dommage ! Car ce n’est heureusement pas l’amour qui fait souffrir, et ce n’est pas Liam Neeson qui dira le contraire :

Tout le monde dit que l’amour fait mal, mais ce n’est pas vrai. La solitude fait mal. Le rejet fait mal. Perdre quelqu’un fait mal. La jalousie fait mal. Tout le monde se trompe à propos de l’amour, car en réalité l’amour est la seule chose au monde qui peut recouvrir toutes les douleurs et fait que quelqu’un peut se sentir merveilleusement bien à nouveau. L’amour est la seule chose au monde qui ne fait pas mal.

Alors il serait peut-être temps de prendre le taureau par la queue, et de poser un nouveau regard sur l’amour. Qu’est-ce que vous en dites ? 😊

J’ai peur de l’amour : comment apprivoiser cette peur et faire en sorte qu’elle ne gâche pas tout ?

J’ai peur de l’amour : comment ça se traduit dans les relations amoureuses

La peur de l’amour n’est parfois même pas consciente. On va décortiquer ici tout ça, pour voir si vous avez déjà vécu quelque chose de semblable dans vos relations passées.

Peur de l’engagement

La peur de l’amour peut aussi vouloir dire qu’on a peur de perdre sa liberté, ce qui se traduit par la peur de l’engagement. Cette peur est aussi liée à la peur de souffrir, car finalement être en couple ne veut pas forcément dire perdre sa liberté.

En effet, chaque couple est différent, et on peut très bien garder une grande indépendance dans son couple, si c’est ce dont on a besoin, et que l’autre est en accord avec ça.

De plus, la peur de l’engagement aura plus de chances à s’activer quand on est en relation avec quelqu’un qui souffre de dépendance affective. Et comme la vie est faite pour travailler sur soi, eh bien les dépendants affectifs auront tendance à attirer à eux des peureux de l’engagement…

Peur de faire souffrir

On peut avoir peur de souffrir soi-même, mais également de faire souffrir l’autre. Cette peur s’active en particulier quand on se rend compte qu’on ne peut pas combler les besoins de l’autre.

Exemple : cet homme vous apprécie beaucoup, et aime passer du temps avec vous. Mais il n’arrive pas à se projeter et vous l’a fait comprendre. Cependant il vous garde sous le coude, continue de vous contacter et de vous proposer des RV. Ce qu’il aimerait ? Garder un lien avec vous, mais sans vous faire souffrir. Il veut garder l’image du mec bien, et a un minimum d’empathie.

Alors bon courage à lui ! Dans ce genre de situation, c’est donc à vous de décider en conscience si vous souhaitez continuer à le voir, sans attendre davantage de sa part, car vous savez qu’il n’est pas capable de vous rendre heureuse aujourd’hui.

J’ai peur de l’amour : les conséquences néfastes

Outre le fait que le fait d’être dans la peur, ce n’est pas un sentiment très agréable, la peur de l’amour peut également avoir d’autres conséquences pas très cools.

Déjà on envoie à l’autre des signaux peu rassurants. Car il le sent qu’on a peur, qu’on n’arrive pas à se rassurer soi-même. Et cette énergie de peur n’inspire pas confiance, ce qui fait qu’il sera difficile pour lui de se projeter dans une relation sereine.

L’autre conséquence de la peur de l’amour est qu’elle peut malheureusement mener à l’auto-sabotage amoureux. En effet, parfois la peur prend tellement de place, qu’elle contrôle vos pensées, et donc vos actions.

C’est-à-dire que vos pensées sont conditionnées par la peur : « Ca ne fonctionnera jamais », « il est trop bien pour moi », « c’est trop beau pour être vrai », « je vais souffrir à nouveau » etc.

Ces pensées sont dévastatrices. A cause de ces pensées, vous allez laisser tomber avant même d’essayer. Vous allez vous dévaloriser devant lui, penser que vous ne le méritez pas. Vous pouvez aussi entrer dans la dépendance vis-à-vis de lui, être totalement décentrée de vous-même. Agir en fonction de lui, dans le but d’être aimée.

A cause de ces pensées, vous allez anticiper le pire, anticiper la souffrance que vous avez déjà vécue, et donc par exemple mettre des barrières impénétrables entre vous, faire marche arrière, fuir, ou faire fuir l’autre.

Les solutions pour apprivoiser la peur de l’amour

Alors comment fait-on pour apprivoiser la peur de l’amour ? Il y a plusieurs étapes qui peuvent déjà vous aider à avancer :

1 : Prendre conscience de vos peurs

Avoir conscience de vos peurs est déjà un énorme pas. Quand vous sentez que quelque chose cloche dans votre façon d’agir vis-à-vis d’un homme, quand vous êtes envahie de doutes et semblez comme paralysée par peur de mal agir avec lui, concentrez-vous sur votre ressenti.

De quoi avez-vous peur ? Quel a été le déclencheur ? (ce n’est pas forcément immédiat) Comment la peur se manifeste dans votre peur, à quel(s) endroit(s) ?

2 : Comprendre l’origine

Demandez-vous ensuite si vous avez déjà ressenti ce type de peur dans le passé. Pour cela acceptez votre ressenti, ne luttez pas contre, même si c’est désagréable. Laissez-vous envahir quelques instants par cette peur, pour vous reconnecter à son origine.

Est-ce que cela vous rappelle un événement passé en particulier ? Avec un ex ? Un parent ?

3 : Faire un travail de distance vis-à-vis de la peur

A ce stade vous devriez être capable de prendre de la distance avec la peur, à chaque fois qu’elle surgit. Petit à petit, quand vous sentez la peur survenir, mettez-vous dans la position du spectateur. Regardez votre peur d’un œil extérieur. Vous n’êtes pas la peur, vous n’êtes pas vos pensées liées à la peur. La peur ne vous contrôle pas, car vous avez le choix d’en sortir.

Alors quand une partie de vous pense que vous ne le méritez pas, que c’est trop beau pour être vrai, répondez-lui avec votre regard extérieur, détaché de la peur.

« Si, je mérite aujourd’hui le bonheur, le grand amour et j’y crois »

« Je suis largement assez bien pour lui, et pour tous les autres. Je suis une femme de grande valeur, une Déesse de l’Amour »

« J’ai confiance que quelque chose de beau va m’arriver, et que tout ce qui m’arrive est parfait »

4 : Accepter la peur et l’apprivoiser

Il est inutile de rentrer dans un rapport de lutte avec la peur, car celle-ci veut votre bien. Elle veut vous protéger, ne veut plus vous voir souffrir. Mais parfois elle met tellement d’actions en place, que cela devient handicapant pour vous, elle vous envahit et vous fait tout foirer…

Alors dites-lui clairement les choses alors, à votre peur. Fermez les yeux, et dites-lui : « Ecoute petite peur, je te remercie car je sais que tu es là pour m’aider. Mais aujourd’hui j’ai besoin de voler de mes propres ailes, je me sens assez forte et je n’ai plus besoin de ta protection. Maintenant je sais ce que je vaux, et ce que je veux, et je sais au plus profond de moi que quelque chose de merveilleux va m’arriver. J’ai confiance en moi, j’ai confiance en l’amour. »

Je vous conseille également de faire des exercices pour vous connecter avec votre enfant intérieur, pour avancer encore plus vite. J’en propose d’ailleurs dans la Méthode « Confiance en soi au Top du Top ».

Conclusion : j’ai peur de l’amour

La peur de l’amour est souvent une peur très ancrée depuis longtemps en soi, et on ne s’en débarrasse pas en un claquement de doigt. La peur de l’amour nécessite tout un travail sur soi pour réussir à comprendre ce qu’elle veut nous dire, pourquoi elle est là, et ainsi pouvoir l’apprivoiser.

Alors acceptez d’avoir peur de l’amour. Plus vous allez l’accepter en conscience, moins elle aura besoin de s’exprimer 😊

Dites-moi en commentaire si vous vous êtes reconnue dans la peur de l’amour !

Marie, votre Love Mentor

Les lectrices de cet article ont aussi lu Confiance en soi avec les hommes : pourquoi est-ce si important ?

Peur de l’abandon en couple : comment gérer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *