Dépendance affective et rupture : 5 conseils pour apaiser vos émotions

dépendance-affective-rupture-femme-triste-avec-chien

Etre en dépendance affective lors d’une rupture est une épreuve très compliquée à gérer émotionnellement parlant.

A l’origine, la dépendance affective est un puissant sentiment de manque d’amour, de reconnaissance que l’on a en soi, bien souvent depuis l’enfance. Si vous êtes dépendante affective, vous n’êtes en principe jamais rassasiée d’attentions et de preuves d’amour de la part de votre partenaire.

Et lors d’une rupture, c’est très difficile à gérer, car vous n’êtes plus du tout alimentée en attention et en amour d’un coup. Vous avez l’impression d’être vide, perdue, de n’être plus rien s’il n’est plus là. Vous êtes totalement désorientée, et avez l’impression que vous ne pourrez vous sentir bien à nouveau que s’il revenait vers vous.

Mais même s’il revenait vers vous, cela ne résoudrait pas le problème de fond. Alors je vous donne ici 5 conseils pour vous apaiser pendant cette épreuve, vous sentir mieux et retrouver confiance.

Ce qu’active la dépendance affective lors d’une rupture

Quand vous étiez en couple avec cette personne, vous étiez souvent en demande, dans l’attente, éventuellement dans le reproche. Ce sont les bases du comportement de quelqu’un qui souffre de dépendance affective.

Votre partenaire ne vous donnait jamais assez par rapport à vous, elle ne vous montrait jamais assez qu’elle avait de l’affection pour vous. En effet, si vous avez tendance à être dépendante affective, vous avez l’impression d’être un peu comme un vase sans fond.

Peu importe l’amour, les attentions, l’affection que vous recevez, ce n’est jamais assez. Vous n’êtes jamais rassurée, et vous avez du mal à vous sentir en sécurité dans une relation amoureuse.

Et maintenant que vous vous êtes séparés, cette sensation de vide intérieur s’est décuplée puissance mille. Pour vous, être seule est très difficile à envisager, et vous avez beaucoup de mal avec la solitude.

En perdant le lien avec votre partenaire, vous avez l’impression de vous être perdue vous-même, d’être brisée. Le problème est qu’en restant dans cet état de dépendance affective vis-à-vis de votre ex, vous êtes en train de vous détruire.

Alors hop hop hop on va mettre des choses en place pour dénouer toutes ces sensations désagréables, et retrouver petit à petit votre joie de vivre.

Gérer votre dépendance affective lors d’une rupture : 5 conseils

1 – Oser demander et refuser pour sortir de la dépendance

Une rupture amoureuse, c’est très difficile à vivre émotionnellement parlant. Alors si en plus s’ajoute un état de dépendance affective, c’est encore plus douloureux. Donc c’est le moment de penser à vous à fond les ballons. VOUS êtes votre priorité. De toute façon vous pouvez difficilement bien vous occuper de ceux qui vous entourent en souffrant autant.

Alors osez demander de l’aide, du soutien à vos amis, à votre famille. Ce que vous vivez n’est pas à prendre à la légère, et je suis sûre que les personnes les plus importantes seront là pour vous.

Aussi, ne vous obligez à rien faire de ce qui vous paraît insurmontable, ou ce qui ne vous donne pas du tout envie. Et puis allez-y en douceur, ce n’est pas grave si tout n’est pas fait parfaitement comme d’habitude. Quand on vit une rupture amoureuse, on se ménage à 1000%. C’est l’un des premiers pas vers le respect et l’amour de soi (éléments très importants pour contrebalancer la dépendance affective).

2 – Vous apporter ce qui vous manque pour surmonter la rupture amoureuse

Quand on dépend émotionnellement de quelqu’un, cela signifie que cette personne nous apportait quelque chose que l’on n’arrive pas à s’apporter soi-même. Mais vous êtes capable de vous l’apporter vous-même, je vous assure.

Demandez-vous alors ce que représentait votre partenaire pour vous, ce qu’il vous apportait qui était si précieux. Demandez-vous ensuite si vous vous l’apportez à vous-même : amour, valorisation, attentions, cadeaux, compliments, sentiment d’être unique, belle etc.

C’est ainsi que vous allez prendre conscience de vos besoins profonds, et apprendre à les nourrir par vous-même. Si vous ne savez pas comment faire, demandez-vous comment vous pourriez mettre plus d’amour dans votre vie par exemple, ce que vous pourriez faire pour vous sentir valorisée, unique, belle etc.

3 – Réactiver des émotions agréables pour apaiser la dépendance affective

Vous êtes en ce moment dans un cycle infernal de douleur, de colère, de tristesse et de dévalorisation. Ce n’est pas un super cocktail, cette dépendance affective ! Vous culpabilisez, ruminez la rupture en vous demandant ce que vous auriez pu faire pour que ça se passe différemment.

Il est important maintenant de choisir de sortir de cette douleur. Cela ne va pas se faire du jour au lendemain, mais petit à petit, c’est normal. Mais vous allez vous alimenter d’émotions agréables, pour retrouver votre joie de vivre et confiance en vous.

Au début vous allez sûrement un peu vous forcer, et c’est ok. Mais pensez à ce qui vous rend heureuse, ce qui vous met habituellement en joie : activités, sorties, voir des amis, chanter, danser, voyager etc. Et autorisez-vous à retrouver cette joie, même si c’est à petite dose au début. Cela reviendra progressivement.

Aussi, est-ce qu’il y a un rêve, un projet auquel vous avez pensé, mais que vous avez mis de côté à un moment donné ? C’est peut-être le moment de sortir de votre zone de confort, et de mettre enfin votre énergie dans ce rêve…

4 – Rupture amoureuse : apprendre le bonheur de la solitude

Inconsciemment, à cause de vos blessures du passé, vous pensez que vous ne pouvez être heureuse qu’en étant en couple, qu’en étant entourée. Mais c’est faux. Avoir des moments de solitude est primordial pour l’équilibre intérieur de n’importe quel être humain. Et c’est un bon moyen de sortir de la dépendance affective après une rupture amoureuse.

Peut-être que vous préférez être mal accompagnée plutôt qu’être seule, mais vous devez maintenant prendre conscience que la solitude peut être un vrai bonheur. Au début, quand si vous n’avez pas l’habitude, cela peut être déconcertant ; mais avec le temps vous vous rendrez compte que c’est une vraie richesse, et vous ne pourrez plus vous en passer. Si si.

Alors allez-y là aussi petit à petit, en douceur encore une fois. Prenez le temps de faire des choses avec vous-même, qui vous font plaisir : écouter de la musique, méditer, cuisiner, jardiner, aller en centre-ville, en forêt, à la plage, aux musées ; bricoler, colorier, courir, faire du yoga etc.

Pour que ce soit plus simple, créez-vous un environnement sécurisant. Misez sur une ambiance cocooning pour vous sentir bien à la maison par exemple : déco, bougies, lumières tamisées, plantes, musique relaxante, ASMR et autres.

5 – Travailler votre estime de vous pour surmonter une rupture

La dépendance affective cache en vérité un manque d’estime de soi. Donc c’est ce qu’il va falloir travailler en profondeur. Cette rupture, aussi douloureuse soit-elle, est une opportunité pour vous sentir mieux, apprendre à vous connaître, vous sentir libre d’être vous, pour grandir et prendre confiance en vous, apprendre à vous aimer réellement, de manière inconditionnelle.

C’est à cela que servent les événements douloureux de la vie : réaliser que vous avez toutes les capacités pour être heureuse à l’intérieur de vous, et que c’est maintenant qu’il faut aller révéler tout ça. Objectif : plus de bonheur dans le long-terme, des relations plus saines et sereines, plus de liberté intérieure. Super programme !

C’est une nouvelle vie qui s’offre à vous finalement.

Conclusion : gérer sa dépendance affective lors d’une rupture

Vous êtes beaucoup plus forte et puissante que ce que vous imaginez. Et vous allez sortir de cette douleur, retrouver votre sourire qui vous va si bien. Faites-vous confiance.

Travailler sur votre dépendance affective ne peut que vous apporter du positif. Je ne dis pas que c’est un chemin facile, mais c’est un chemin très enrichissant et qui vous mènera vers plus de bonheur et de sérénité. Donc ça vaut le coup, non ? 😊

Sachez en plus qu’en appliquant ces 5 conseils vous augmentez drastiquement vos chances que votre ex revienne vers vous, si c’est ce que vous voulez, si vous pensez qu’il est le bon pour vous. Et si c’est votre objectif, je vous invite à découvrir le petit cadeau que je vous ai préparé, en cliquant ici (programme gratuit « être sa priorité »).

Si vous le souhaitez, vous pouvez me partager en commentaire votre histoire et vos ressentis concernant la dépendance affective…

Prenez bien soin de vous,

Marie, Love Mentor

Les lectrices de cet article ont aussi lu Peur de l’abandon en couple : comment gérer ?

Confiance en soi avec les hommes : pourquoi est-ce si important ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *