Témoignage de Elise, jeune femme en couple depuis 17 ans

Quand Elise a pris contact avec moi pour me partager son histoire dans un témoignage, j’étais ravie ! En couple depuis 17 ans, c’est peu commun pour notre génération ! On sent une grande sérénité dans les propos d’Elise, une gratitude qui s’exprime d’elle-même…

Tout a commencé dans un camping au Canada en juillet 2002, à se demander si ce beau garçon attentionné avait une déjà une « blonde » ou pas… Je vous laisse découvrir par vous-même l’histoire d’Elise 😊

témoignage Elise

Marie : Bonjour Elise ! Merci de nous raconter ton histoire, basée sur un amour durable avec ton mari 😊 Comment vous êtes-vous rencontrés il y a 17 ans ?

Elise : Bonjour Marie, avec plaisir ! On s’est rencontrés au camping à mes parents.  Ça faisait quelques fois que j’allais passer les week-ends là-bas, loin de tout.

Je venais de mettre fin à une relation disons toxique. J’étais plutôt seule, car je m’étais éloignée de tous mes amis durant les dernières années de cette relation. Je faisais en quelque sorte une thérapie.

Mon frère m’a présenté à ses amis du camping, puisque lui y allait souvent. J’ai commencé à les fréquenter lorsque j’y allais. Une de mes amies là-bas s’était fait un nouveau copain. C’était le frère de mon amoureux. Mais à ce moment-là, je l’ignorais. Un soir, mes parents étaient partis au village faire des courses. J’ai décidé d’aller voir à la plage si mes amis étaient là. J’ai aperçu deux beaux garçons, de dos, assis sur une table à pique-nique. Ils discutaient avec mes amis. On m’a présenté. J’étais enchantée de les connaître, mais je ne pensais pas plus loin… Surtout que je croyais avoir vaguement entendu mon amoureux dire qu’il avait une blonde (« copine » au Canada francophone).

J’ai su plus tard que non seulement il n’avait pas de copine, mais qu’il était intéressé par moi !

Marie : Super ! Est-ce que ton amoureux correspondait à un idéal pour toi au moment où l’as rencontré ? C’était une évidence à ce moment-là ?

Elise : Ce n’était pas une évidence. Parce que dans ma tête, nous restions trop loin l’un de l’autre : 2h30 de route. Dans ce temps-là, je trouvais ça terriblement loin ! 😄 Je n’avais pas d’auto. Je ne croyais pas qu’un garçon pourrait faire autant de route pour venir me voir !

Mais l’intérêt était là ! Je peux même dire qu’il s’agissait d’un coup de foudre ! Et c’était réciproque. Nous étions gênés l’un envers l’autre. Heureusement que mon amie a su favoriser le rapprochement, en disant à l’un et à l’autre que nous étions intéressés réciproquement.

Je peux dire cependant qu’il correspondait à un idéal. Il était beau, gentil, attentionné. Il s’intéressait à moi et je le faisais rire. Honnêtement, je l’ai trouvé tellement parfait que je ne croyais pas possible qu’il soit intéressé à long terme.

Je sais qu’il me trouvait à son goût, mais je ne savais pas à quel point il avait envie d’une relation sérieuse. Après tout, je me disais que j’étais « dans les bois » loin de tout, je ne cherchais pas du tout de relation sérieuse. J’étais plutôt dans une phase de « lâcher prise ». Je me disais : « On passera des moments ensemble cet été et ce seront des beaux souvenirs. Mais je n’en demande pas plus !»

Marie : Au bout de combien de temps t’es-tu dit que c’était la bonne personne, quel a été le déclencheur ?

Elise : Je me souviens qu’après quelques jours, j’étais assise derrière lui sur son VTT, alors que nous faisions un tour dans la forêt. Je ne savais pas où cela nous mènerait, mais j’étais bien. Je me rappelle avoir eu cette pensée que cet homme resterait toujours dans ma vie. Je me suis dit : « Je ne sais pas ce que sera notre relation, ni ce qui nous attend, mais je sens que je viens de trouver un ami précieux pour la vie ! »

Marie : As-tu eu l’impression d’avoir eu un déclic en toi au préalable qui a provoqué cette rencontre (événement particulier par exemple) ?

Elise : Non, à part un total lâcher prise. Étant donné que je sortais d’une relation difficile qui avait duré quatre ans, je ne m’attendais à rien. Ironiquement, j’ai l’impression que cela m’a aidé. Je ne forçais rien, j’étais complètement moi-même. Comme je n’avais pas d’attente, tout ce qui était positif me semblait merveilleux !

Marie : Qu’est-ce que tu aimes particulièrement chez lui ?

Elise : Bizarrement, j’ai de la difficulté à répondre à cette question… c’est comme si on me demandait ce que j’aime le plus chez mon enfant… c’est un amour profond, mon âme sœur. En fait c’est difficile à expliquer. Autant il peut me taper sur les nerfs avec toutes ces petites manies, autant je m’ennuie quand il n’est pas là !

Pourtant, il est rempli de qualités. Si j’y réfléchis un peu, je peux te dire que c’est quelqu’un d’humain. Il comprend des choses que peu de gens comprennent. Il est attentionné.

Il s’est occupé de sa grande tante qui vivait seule pendant plusieurs années. Elle n’avait aucun enfant et ne recevait pratiquement aucune visite à part mon conjoint (et moi par le fait même). Quand son père a été malade, son seul souci était de passer des moments de qualité avec lui et que ce dernier soit heureux et en paix. C’est quelqu’un sur qui on peut toujours compter. Il donne sans compter. Il est tempéré, si je peux dire, contrairement à moi qui est plutôt intense et émotive. Sur ce point, on se complète bien. Avec lui, je n’ai pas besoin de me forcer pour lui plaire. Il m’accepte comme je suis. Lorsque j’ai des nouvelles idées, il embarque dans mes folies !

Marie : C’est mignon 😊Et qu’est-ce que tu apprécies particulièrement dans votre relation ? En quoi est-elle différente d’autres relations ?

Elise : Nous évoluons ensemble. Nous ne sommes plus vraiment les mêmes personnes que quand nous nous sommes mis en couple il y a 17 ans !

Mais comme nous sommes tous les deux ouverts au changement, nous cheminons ensemble. Ce n’est pas parfait, il y a parfois des accrochages évidemment. Mais nous avons tous les deux la volonté de rester ensemble et que notre couple fonctionne et je crois que ça c’est ce qui fait que nous sommes toujours ensemble.

Marie : Comment avez-vous réussi à traverser les moments difficiles ensemble ?

Elise : Nous avons eu quelques épreuves difficiles ensemble.

Au niveau de notre couple, nous avons eu quelques chicanes (« querelle, chamaille »). Je dirais que de temps en temps on dirait qu’il faut qu’on explose un peu, que le « méchant sorte » comme on dit. Mais avec le temps nous apprenons à nous exprimer de façon plus respectueuse. Nous nous connaissons davantage, donc nous comprenons plus facilement le point de vue de l’autre.

Ensemble, nous avons passé à travers certaines difficultés. Rien de catastrophique, mais nous sommes entrepreneurs et avons des compagnies ensemble. Nous avons eu des moments plus difficiles financièrement. A ce moment, il y en avait toujours un qui remontait le moral de l’autre. Quand nous étions tous les deux déprimés, nous essayons d’en rire un peu. J’ai l’impression que cela nous a rendu plus complices.

Marie : Oui la complicité est souvent ce qui fait durer un couple… Qu’est-ce qui selon toi fait la force de votre couple ?

Elise : Évidemment la communication et le respect sont importants. Mais avant tout, je crois que nous avons tous les deux un désir profond que notre couple dure longtemps ! Nous sommes mariés, avons deux beaux enfants, un chien, une maison, des entreprises ensemble… Toute notre vie est fondée à partir de notre couple, depuis 17 ans. Nous voulons garder ça !

Mais, d’un autre sens, je sais que je peux vivre sans lui, même si ce n’est pas ce que je désire… Le fait d’envisager que si un jour on n’est plus heureux ensemble, on a la possibilité de continuer seul, c’est rassurant. On n’est pas obligé de rester ensemble.

Nous nous réalisons nous-mêmes, nous grandissons et évoluons chacun en tant que personne. Le fait d’être avec lui m’a redonné confiance. Je ne suis plus la petite fille dépendante affective que j’étais avant de le rencontrer ! Au contraire, j’ai appris à m’assumer et à avoir une bonne estime de moi, ce qui me permettrait d’être seule s’il le fallait. Mais je préfère être avec lui et je crois bien qu’il préfère être avec moi ! 😀

Marie : C’est génial, je suis très contente pour toi 🙂 Pour finir, aurais-tu des conseils à donner aux personnes qui souhaitent vivre une histoire stable ?

Elise : N’essayez pas que tout soit parfait tout de suite ! Au début, soyez vous-même c’est important ! N’essayez pas de tout contrôler. Laissez les choses couler un peu d’elle-même…

Aussi, si vous avez des sentiments et si vous sentez que l’autre personne est de bonne foi, n’abandonnez pas trop vite. Donnez-vous du temps, si vous saviez le nombre de choses qui se sont réglées avec le temps. Combien de choses nous semblaient importantes il y a quelques années et maintenant, c’est tellement futile ! Laissez votre orgueil de côté, soyez vrai et ouvert à l’autre. Vous n’êtes pas parfait, l’autre non plus et c’est parfait ainsi !

Merci à Elise pour son témoignage plein d’honnêteté ! J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle ait appris avec cette relation à ne plus être dépendante, à être heureuse seule tout en étant en couple pendant 17 ans 😊 Comme quoi le couple est bien une liberté partagée ! Et vous, que pensez-vous de cette histoire ?

Marie Godard, votre coach relationnel

Lire aussi le témoignage de Hélène sur sa rencontre avec Jérémie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *