Silence radio : bonne idée ou pas ? Comment l’utiliser ?

Qu’est-ce que la stratégie du silence radio dans une relation sentimentale ?

silence radio

Dans beaucoup de relations amoureuses, il y a souvent un jeu du chat et la souris, sur le thème du « fuis-moi je te suis, et suis-moi je te fuis ». On observe surtout ce système dans la phase de séduction, ou par exemple après une dispute.

Quand l’autre s’éloigne et qu’on a des sentiments pour lui/elle, on a naturellement envie de le/la retenir. On veut lui dire qu’on regrette, et qu’on aimerait revenir en arrière.

Mais notre petite voix intérieure, parfois aussi notre ego, nous fait comprendre que dans ces cas-là il est préférable de prendre aussi un peu de distance, pour créer à nouveau le manque chez la personne. Alors on fait un silence radio, c’est-à-dire qu’on choisit de prendre sur nous et de ne plus écrire à l’autre. On le fait dans l’espoir qu’il revienne vers nous, avec des excuses et une déclaration d’amour.

Le silence radio est-il une stratégie efficace ? Combien de temps doit-il durer, et que doit-on écrire après un silence radio ?

Bonne idée face à une personne distante / fuyante

Tout dépend du type de relation, et de la personnalité des 2 personnes. Mais si vous avez le rôle du « dépendant » face à quelqu’un qui est plutôt « fuyant / distant », le silence radio peut avoir du sens.

En effet, en début de relation il peut y avoir la peur de l’engagement. La peur de se tromper, de se mettre en couple avec la mauvaise personne, de perdre sa liberté. Dans ces cas-là, le fait d’écrire très souvent à l’autre peut être vécu comme une invasion dans son espace vital. Donc quand vous sentez que l’autre s’éloigne, profitez-en pour vous recentrer sur vous, faire autre chose.

Un couple vit alternativement des moments de fusion et de distance, et c’est naturel. Cependant c’est rare que la synchronicité entre les 2 partenaires soit parfaite. Donc parfois l’un a envie de fusion, alors que l’autre a besoin de distance.

Et c’est à ce moment-là que les reproches et les disputes se créent : par peur de perdre l’autre d’un côté, et de perdre son autonomie. Mais plutôt que de subir votre peur de le/la perdre, recentrez-vous sur vous. Et essayez de vous changer les idées : sortez avec vos amis, pratiquez votre passion etc.

Le silence radio a du sens si vous sentez que l’autre a besoin d’air, de distance. Si vous sentez que c’est de l’ordre du besoin, et non d’un rejet, d’un doute qui s’éternise. Car effectivement si l’autre ne vous donne que peu de nouvelles et revient rarement vers vous malgré vos silences radio, il est peut-être temps de songer à quitter une relation qui ne comble pas vos besoins.

Attention à ne pas abuser du silence radio

J’insiste ici sur le fait d’être dans l’équilibre. Le silence radio peut permettre de créer un manque, et donne de l’espace à l’autre pour se recentrer, profiter de son autonomie, et revenir vers vous par la suite. Mais si lorsqu’il/elle revient, vous ne vous rendez pas disponible par vengeance, parce que sa distance vous a blessé(e), alors la relation n’est pas saine.

Vous ne pouvez pas être en continu dans le contrôle avec votre partenaire. Si vous avez l’impression de toujours devoir contrôler ce que vous dîtes, à quelle fréquence, combien de temps avant de lui répondre etc., c’est qu’il y a un problème.

SOIT vous souffrez de dépendance affective, et la peur de perdre de l’autre l’emporte sur le reste, donc vous n’arrivez plus du tout à vous recentrer sur vous, à être dans une relation saine et bienveillante.

SOIT cette personne n’est pas faite pour vous aujourd’hui, parce qu’elle a peur de s’engager, ou qu’une partie d’elle ne veut pas se mettre en couple avec vous. Dans ce cas-là, vous pouvez attendre que l’autre soit prêt si vous pensez pouvoir gérer émotionnellement, ou alors vous trouvez la force de sortir de cette relation toxique.

En effet, quel est l’intérêt d’être dans une relation où vous devez toujours être dans le contrôle, où au final vous n’êtes plus vous-même ?

Combien de temps avant d’écrire à nouveau ?

Cela dépend de ce que vous vous êtes dit en dernier. Si vous sentez que la personne a vraiment pris de la distance, si elle n’est pas du tout revenue vers vous depuis, ou vous a fait comprendre clairement qu’elle souhaitait arrêter la relation, mieux vaut attendre plusieurs semaines, voire quelques mois avant de lui écrire à nouveau.

Pourquoi ? Parce qu’il faut attendre qu’il y ait moins d’émotion de rancœur, de colère entre vous deux. Sinon vous risquez de repartir sur les mêmes schémas que la dernière fois où vous vous êtes parlé.

Si vous êtes en début de relation, et que la personne vous écrit peu, mieux vaut ne pas attendre plusieurs jours avant de lui écrire, car cette personne peut le prendre comme un manque d’intérêt, et s’intéresser à quelqu’un d’autre en même temps par exemple. Par contre si la personne vous répond très peu et plusieurs fois d’affilée, elle n’est sûrement pas autant intéressée que vous.

Quoi écrire après un silence radio ?

Concernant les débuts de relation, si vous sentez que la personne est peu intéressée et que la situation dure plusieurs semaines, demandez-lui directement ce qu’elle veut dans une relation aujourd’hui. Dîtes-lui également ce que vous ressentez. Si la personne vous partage ses doutes liés à l’engagement, dîtes-lui que vous en avez aussi et que c’est normal. Que vous n’êtes pas sûr non plus, mais que vous avez quand même envie d’essayer. Proposez-lui de ne pas vous projeter pour le moment.

Si vous n’avez pas eu de nouvelles depuis plusieurs semaines, écrivez-lui sur un ton léger, positif du type :

« Salut, comment tu vas ? 😊 J’ai croisé Sophie hier, elle m’a dit que vous vous êtes revues c’est chouette ! ».

L’objectif est de montrer à l’autre que vous savez gérer la rupture, et que vous prenez soin de vous (même si ce n’est pas le cas en réalité). Ainsi vous pouvez lui donner envie de vous revoir, sans pression. En fonction de sa réponse, vous pourrez savoir s’il y a une chance ou pas de récupérer votre ex. Est-ce que sa réponse est froide ou chaleureuse ? Vous pose-t-il/elle des questions ? La réponse invite-t-elle à la discussion ?

Si vous sentez que la personne n’a pas du tout l’intention de revenir vers vous, qu’elle est davantage heureuse aujourd’hui, envoyez-lui un message de rupture. L’objectif étant que les choses soient claires des deux côtés, et qu’elle connaisse vos sentiments (si vous n’avez pas osé les exprimer avant).

Pour espérer récupérer cette personne plus tard et rester en bons termes, dites-lui que vous lui souhaitez du bonheur. Dites-lui que vous avez aimé les moments avec elle, et que même si vous êtes déçu(e) que ce soit terminé, vous saurez aller de l’avant. Dans son esprit, vous serez alors « catégorisé(e) » comme une personne gentille, bienveillante et mature.

Conclusion : le silence radio

Le silence radio peut être utile dans certaines circonstances de la relation amoureuse : aux débuts face à quelqu’un de distant, après une dispute ou une rupture. Il peut permettre aux deux personnes de se recentrer sur elles, et éventuellement recréer un sentiment de manque disparu. Cependant le silence radio est à utiliser avec parcimonie, et pas toujours dans le calcul et la souffrance. Sinon cela relève du sacrifice à répétition, et dans ce cas mieux vaut sortir de cette spirale trop douloureuse.

Alors, avez-vous décidé d’utiliser la stratégie du silence radio ? 😊

Si vous hésitez sur la marche à suivre face à un homme distant (lui écrire ou pas, quand etc.) et avez besoin d’aide, réservez votre appel découverte de 15 minutes gratuit ici.

Marie, coach en amour

Les lecteurs de cet article ont aussi lu Pourquoi il est distant – les 5 raisons possibles

Pourquoi les hommes reviennent-ils toujours ?

7 Replies to “Silence radio : bonne idée ou pas ? Comment l’utiliser ?”

  1. Le silence radio est clairement un manque de communication selon moi.

    Je partage cependant le fait qu’il peut s’agir d’un “outil” pour faire passer un message. Certaines personnes ont aussi juste besoin de temps et ça… Il n’y a rien que l’on puisse faire.

    Le silence radio pour cacher une rupture en revanche, je ne trouve vraiment pas ça sport. Mais tu dois avoir raison, c’est utilisé par nombre de personnes…

    En tous les cas, merci pour cet article encore une fois fort intéressant Marie 🙂

    1. Oui tu as raison le silence radio peut être utile uniquement quand on est face à quelqu’un qui est fermé à la discussion, ou ne sait pas mettre des mots sur ses émotions.
      Si les deux personnes arrivent à communiquer de manière transparente, et savent dire ce qu’elles ressentent, c’est beaucoup plus simple 🙂
      Et quand on est de l’autre côté, et que la personne ne donne plus de nouvelles parce qu’elle n’ose pas dire qu’elle souhaite rompre, c’est très difficile à gérer car il y a beaucoup d’incompréhension. Le “ghosting” (ne plus donner de signe de vie à l’autre) est vécu comme un événement traumatisant, car on a l’impression de ne plus exister, de ne plus avoir de valeur.
      Beaucoup de personnes ne savent pas comment dire les choses, n’osent pas être francs, ou sont simplement perdus et ont besoin d’espace pour réfléchir. C’est à ce moment-là qu’il est important de se recentrer sur soi pour se rassurer sur le fait que cela n’a rien à voir avec notre valeur 🙂
      Merci pour tes gentils mots en tout cas ! Prends soin de toi

  2. Je suis tout à fait d’accord quand tu dis que le silence radio est à utiliser avec parcimonie ! Cela correspond à mon avis perso sur ce sujet : ça peut-être utile, mais si c’est trop souvent, ça peut causer pas mal de souffrances…
    Je rajouterais que je trouve qu’il est également pas mal de l’utiliser lorsque l’on est énervé(e), lors d’une dispute par exemple, histoire d’éviter de dire (ou d’écrire) des choses blessantes que l’on pourrait regretter par la suite ! Ca donne le temps de se calmer, reprendre ses esprits pour y réfléchir.

    1. Oui tu as raison Laetitia, le silence radio n’est pas à encourager par anticipation, mais seulement en réaction (quand l’autre prend lui-même de la distance). Et effectivement quand on utilise souvent cette stratégie, c’est qu’il y a un souci dans la relation…
      Oui c’est vrai que c’est pas mal de prendre du recul quand on est dans l’émotion 🙂 Mais je n’appellerai pas cela du silence radio dans le sens où on peut dire à l’autre qu’on s’éloigne pour ne pas dire des choses qu’on ne pense pas. Donc le lien n’est pas rompu, et l’autre est au courant qu’on reviendra vers lui.
      Merci pour ton avis en tout cas 🙂

  3. Salut !
    j’aime bien ta façon de présenter le silence radio 😉 Malheureusement j’ai l’impression qu’il trop souvent utilisé pour faire souffrir l’autre, et non pas comme un outil intelligent pour nos relations. Je pense encore avoir du mal à bien l’utiliser… c’est parti pour apprendre !

    1. Salut Victor, et merci pour ton partage 🙂
      De mon côté, je propose d’utiliser le silence radio uniquement quand l’autre est distant 🙂
      Parce qu’effectivement, si c’est possible, il vaut toujours mieux communiquer au sein d’un couple pour pouvoir avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *