Etes-vous une femme castratrice ? 7 indices révélateurs

Avez-vous déjà entendu le terme de « femme castratrice » ?

femme castratrice

On pourrait aussi dire femme manipulatrice, ou dominatrice. Il s’agit de femmes qui ont tendance à dominer les autres, et en particulier leur partenaire de vie. Elles sont toujours dans le contrôle de ce que leur homme fait, ce qui lui restreint petit à petit sa liberté, jusqu’à couper son élan vital.

On peut donc penser que la femme dominatrice partages des caractéristiques similaires avec le pervers narcissique. Voyons ici quels sont les 7 indices révélateurs qu’une femme est castratrice.

1 – Vous aimez vous sentir indispensable à ses yeux

Vous sentez que vous êtes importante dans sa vie et que votre avis compte plus que ceux de ses proches. Et de ce fait vous avez un pouvoir dans sa vie.

C’est par ce biais qu’inconsciemment vous allez vouloir leur montrer le droit chemin, les aider à changer pour devenir des hommes meilleurs.

2 – Vous êtes exigeante et avez beaucoup d’attentes

Les femmes castratrices sont évidemment exigeantes avec les hommes, elles attendent beaucoup d’eux. Elles souhaitent que ces derniers se fondent en quelque sorte dans le moule de l’homme idéal qu’elles imaginent.

3 – Femme castratrice : vous prenez les décisions à sa place

Vous avez fini par presque tout décider à sa place, sans même le consulter, car selon vous il ne sait pas prendre de décision, ou vous pensez qu’il ne fait jamais assez bien les choses.

D’ailleurs vous contredisez la majeure partie des décisions qu’il « ose » prendre à votre place, car cela ne correspond pas à vos attentes, à ce que vous pensez être le mieux pour tout le monde.

Votre credo : « On n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Le souci est que vous accumulez par conséquent beaucoup de frustrations, car vous êtes responsable de toute la charge mentale du couple. C’est vous qui devez tout le temps penser à tout.

4 – Vous contrôlez comment il agit

Vous êtes en quelque sorte l’inspectrice des travaux finis, vous vérifiez qu’il a bien agi comme vous lui avez montré, même si vous êtes presque persuadée d’avance que ce n’est pas le cas. Il peut s’agir des tâches ménagères, de l’éducation de l’enfant etc.

Vous avez une profonde envie qu’il change une partie de son comportement, qu’il soit plus ainsi, moins comme ça. En fait vous pensez le booster pour son bien, pour qu’il devienne la meilleure version de lui-même. Vous avez un avis sur tout ce qui le concerne, même sur certains de ses amis dont vous êtes prête à l’éloigner, car vous êtes persuadée qu’ils sont néfastes, et que c’est mieux pour lui.

5 – Femme castratrice : vous lui faites souvent des reproches

C’est plus fort que vous, vous lui faites des reproches assez régulièrement, dans le but de l’améliorer, rectifier ce qui a été mal fait, ou ce qui n’a pas été fait.

Vous êtes souvent « cassante » dans vos propos sans même vous en rendre compte. Vous avez tendance à rabaisser votre partenaire, à lui faire comprendre que vous êtes mieux que lui. Parfois vous lui faites des reproches qui n’en paraissent pas au premier abord, du type « Cela ne te dérange pas que la table soit couverte de miettes ? »

6 – Vous avez perdu l’admiration que vous aviez de lui

Petit à petit vous êtes rattrapée par le quotidien, et l’admiration peut avoir fait place à la lassitude. Vous voyez votre partenaire un peu comme un enfant qui ne sait pas se débrouiller sans vous, vous ne le considérez plus comme un homme. Cet homme que vous admiriez au premier abord, pour qui vous aviez de l’estime a disparu.

7 – Vous prenez le rôle de la femme et de l’homme

Au sein du couple s’est opéré un certain déséquilibre : vous jouez le rôle à la fois de la femme et de l’homme, de la mère et du père si vous formez une famille avec enfant.

Vous avez l’impression de porter toutes les responsabilités sur votre dos pour deux, vous êtes à tous les endroits à la fois, c’est vous la Maîtresse de maison, la Matriarche. C’est vous qui organisez les déplacements, les déjeuners de famille le dimanche, les vacances etc.

Conclusion : les signes que vous êtes une femme castratrice

Vous l’avez compris : une femme castratrice a tendance à dominer et contrôler son couple, souvent même sans s’en rendre compte bien souvent. C’est une sorte de cercle vicieux car plus vous allez avoir cette attitude, moins l’homme aura envie de s’affirmer, par peur des représailles. Et moins il va s’affirmer, plus vous allez avoir envie de le « secouer ».

En effet, le problème avec cette attitude (qui peut venir d’un manque de confiance en vous, un besoin de garder le contrôle en continu, une méfiance des hommes…) est que petit à petit l’homme va se plier aux directives de la femme par confort et/ou par lassitude. Puis progressivement il ne va plus prendre aucune initiative, car il pensera ne jamais être à la hauteur. Il va perdre confiance en lui, puis finira par perdre son autonomie, et son « identité ».

Et c’est ainsi que certains couples se séparent : l’homme n’ose pas entrer en conflit avec sa femme, mais peut se rebeller intérieurement, et du jour au lendemain dire stop, ou utiliser la technique de l’autolargage.

Si vous vous êtes retrouvée dans ces propos, je vous invite à lâcher-prise. Vous n’avez pas raison sur tout, lui non plus, tout simplement parce qu’il n’y a pas UNE façon de faire, pas UNE seule vérité. Dans un couple il y en a toujours un qui est plus autoritaire et l’autre plus laxiste, l’un plus ordonné, l’autre moins axé sur le rangement. L’objectif est de trouver un équilibre qui convient aux deux, en écoutant les besoins de chacun.

Aussi je vous invite à utiliser les techniques de la manipulation intelligente, plutôt que le reproche qui a des conséquences négatives sur l’estime de soi, et sur l’harmonie du couple.

Alors, pensez-vous être ou avoir été une femme castratrice ? 😊

Marie, coach en amour

Les lectrices de cet article ont aussi regardé Les hommes préfèrent-ils vraiment les chieuses ?

Relation toxique : comment la reconnaître et en sortir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *