Qu’est-ce que la technique de l’autolargage ?

mariée robe flottante

Avez-vous déjà entendu parler de la technique de l’autolargage ? Vous l’avez peut-être déjà pratiquée sans le savoir, ou alors vous l’avez subie…

L’autolargage est une méthode de rupture qui consiste à laisser à son partenaire la responsabilité de mettre fin à la relation. Ainsi la personne s’auto-quitte en ayant l’impression de ne pas être l’auteur de la rupture. Ce sont plus souvent les hommes qui utilisent cette technique.

Alors pourquoi et dans quel contexte utiliser l’autolargage ? Découvrez les 4 histoires qui illustrent cette technique.

Quand il est difficile d’affronter l’autre

La relation entre Justine et Pierre est plutôt tranquille, ils ne se disputent jamais. Ils donnent l’impression de former un couple calme, sans problème, depuis plusieurs années.

Mais Pierre est malheureux avec Justine. Ils n’ont pas vraiment de points communs, ne font presque rien ensemble. Elle est plutôt distante car très investie dans son travail et de nature peu tactile. Pierre s’entend très bien avec une autre fille qui vient de rejoindre son groupe de capoeira. Une grande complicité s’est créée entre eux.

Pierre voudrait mettre fin à sa relation avec Justine, mais il a peur de la blesser. Il a peur de se faire passer pour le méchant, et envisage la rupture avec une grande tristesse. Il ne se décide pas et laisse couler.

Quand on ne sait pas ce que l’on ressent

Yves vient de rencontrer Carole, elle est incroyable à ses yeux. Elle a tout pour lui plaire : intelligente, gentille, jolie, drôle etc. Il lui propose de passer le week-end ensemble et elle accepte. Ils font plusieurs activités et s’entendent bien. Le week-end suivant elle rencontre même ses amis.

Au bout de quelques semaines, Yves prend peur. Leur histoire va trop vite selon lui, il n’a plus de temps pour ses propres activités, il ne voit plus ses amis seul. Après s’être projeté vite, il sent l’envie de fuir et de s’amuser.

Il ne répond plus à Carole, c’est le silence radio. Pendant plusieurs mois il sort avec ses amis, se plonge dans le travail et évite de penser à Carole. Il ne comprend pas comment il a pu s’être attaché aussi vite à elle.

Finalement il revient vers elle en lui demandant comment elle va, par sms. Carole lui répond sèchement, blessée de son comportement. Elle aurait aimé qu’il la quitte dignement, pour qu’elle puisse passer à autre chose plus facilement.

Il s’excuse, il regrette d’avoir fui, il a paniqué car tout est allé trop vite entre eux. Carole lui répond qu’elle ne veut plus entendre parler de lui. Elle ne veut pas se remettre avec quelqu’un qui est capable de ne pas lui donner de nouvelles pendant plusieurs mois.

Quand on vit des émotions douloureuses

Augustine et Eric vivent ensemble depuis plusieurs années.

Mais Eric traverse une période difficile et n’arrive pas à en parler à Augustine.

Il est cadre dans une grande entreprise et subit beaucoup de pressions de la part de sa hiérarchie. Il lutte tous les jours pour ne pas sombrer, pour garder une relation harmonieuse avec ses collègues. Quand il rentre à la maison, il s’enferme dans son bureau et n’arrive pas à s’ouvrir à Augustine. Après plusieurs tentatives infructueuses d’Augustine pour avoir une discussion ou proposer une sortie, elle laisse Eric dans sa bulle.

Plusieurs mois plus tard on peut dire qu’Eric vit un véritable burn out. Le matin il part travailler en trainant des pieds, avec des pensées sombres. A la maison Eric parle mal à Augustine. Quand il ne s’enferme pas dans son bureau le soir, il sort boire des verres avec des amis et rentre tard, saoul.

Augustine ne sait plus quoi faire, elle a des sentiments forts pour Eric, mais la vie commune est devenue insupportable pour elle. Lors de son ultime tentative pour discuter et faire évoluer les choses, Eric se referme totalement, et elle ne le reconnait plus.

Le lendemain, lorsqu’Eric rentre à la maison, Augustine n’est plus là ; il trouve sur la table un mot de rupture. Encore un autolargage…

Quand on a peur d’être seul(e)

Audrey sort avec Lucas depuis quelques semaines, ils se sont rencontrés via une application de rencontre. Ils s’entendent bien, mais Audrey le trouve « trop gentil ». Lucas lui écrit trop souvent, fait des actions romantiques envers elle. Du coup elle se sent étouffée par la relation qui vient de débuter.

Elle continue à parler à un autre homme qu’elle avait rencontré sur l’application en même temps que Lucas. Petit à petit elle s’éloigne de Lucas, lui donne moins de nouvelles. Elle espace leurs rendez-vous, trouve des excuses.

Mais elle n’ose pas quitter Lucas car elle n’a pas envie de se retrouver célibataire. Plus elle s’éloigne, plus Lucas a envie de se rapprocher d’elle, de cette femme mystérieuse et inaccessible, il voit cela comme un challenge.

Mais au fur et à mesure des semaines, Lucas se sent seul dans la relation. Audrey est là sans être là. Il sent qu’il n’est pas le seul à qui elle accorde de l’attention. Ils finissent par se disputer et Lucas met fin à la relation, le « cœur brisé ».

Parfois il paraît insurmontable de mettre fin à une relation. On a peur de souffrir, de se retrouver seul(e) ou de faire du mal à quelqu’un qui ne le mérite pas. Mais ainsi on fait souvent durer la souffrance de soi et de l’autre.

Essayer de communiquer avec l’autre dans ces cas-là peut faire éclater des abcès, éviter des incompréhensions et des chocs. Ces 4 histoires ont un point commun : la personne à l’origine de l’autolargage n’arrive pas à exprimer ce qu’elle ressent à son partenaire et les deux partis en souffrent.

Avez-vous déjà utilisé la technique d’auto-largage ? Ou l’avez-vous déjà subie dans le passé ? Racontez-nous 🙂

Marie Godard, votre coach relationnel

Lire aussi “Dois-je accepter une relation sans engagement ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *