Comment surmonter une rupture amoureuse

Vous venez de vous séparer et vous avez l’impression de ne pas avoir le courage de vivre cette rupture amoureuse. Vous ne l’acceptez pas, vous aimeriez revenir en arrière, changer certaines choses… Tout mais ne pas souffrir comme ça, avoir cette boule au ventre, ce nœud dans la gorge qui vous empêche de parler, de respirer.

rupture amoureuse

Vous avez peur de vous retrouver seul(e), de perdre vos habitudes auxquelles vous étiez attaché(e), de devoir annoncer à vos proches que vous êtes célibataire. Rien qu’à l’idée que vous n’ayez plus personne qui pense à vous, qui vous envoie des messages tous les jours, vous en avez la nausée.

Vous n’avez aucune envie de retrouver quelqu’un ; d’ailleurs est-ce que quelqu’un pourrait arriver à la cheville de votre ex ? Ah votre « ex », rien que ce mot vous donne la chair de poule…

Vous êtes en train de vivre une rupture amoureuse. L’une des situations les plus douloureuses que l’on puisse vivre dans une vie. Que cela fasse 6 mois, 3 ans ou 20 ans ; la durée n’est pas proportionnelle à la douleur que vous pouvez ressentir.

Comment surmonter une rupture amoureuse ? Je vous donne quelques indications.

Accepter la phase du deuil dans la rupture amoureuse

Si vous ne passez pas par la phase de deuil, qui est nécessaire pour votre reconstruction, votre ancienne histoire risque de revenir vous hanter dans le futur sous forme de « fantôme ». J’appelle les « fantômes » des personnes ou des événements passés qui continuent de vous hanter, via les rêves et les pensées surtout. Vos fantômes font partie de votre inconscient ; et parfois vous avez l’impression d’être passé(e) à autre chose alors que votre fantôme est encore là et surgit quand vous ne vous y attendez pas.

Ci-dessous un schéma représentant les différentes étapes du deuil selon la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross (années 60).

étapes du deuil

1ère étape : le déni

Vous n’acceptez pas l’éventualité de la rupture. Elle ne fait pas partie des possibilités. Vous êtes sous le choc et dans le déni de ce qui est en train de se passer. C’est une manière pour votre mental de vous protéger car il se sent impuissant.

2ème étape : la colère

Vous lui en voulez d’avoir provoqué cette situation. Vous vous en voulez à vous aussi, et éventuellement à d’autres personnes impliquées. Une fois que vous avez passé le déni, la souffrance est tellement violente que la colère se déclenche de façon vive. Des insultes peuvent être prononcées.

3ème étape : la négociation

Vous voyez que la colère ne change pas la situation, donc vous vous radoucissez et essayez de changer de perspective. Éventuellement vous revenez en arrière et essayez de rectifier le tir, vous proposez de rester ensemble. Vous avez une soudaine envie d’effacer toute votre rancœur et d’être à nouveau dans la fusion avec cette personne.

4ème étape : la dépression, tristesse

Cette étape est très importante et est souvent négligée dans notre société actuelle où la tristesse ne doit pas être montrée. On veut se divertir, monter dans les échelons. Revenir en arrière, avoir une moins bonne situation est inconcevable car illogique. On ne veut pas souffrir, et toutes les distractions qui s’offrent à nous aujourd’hui nous aident à ne pas ressentir la tristesse. Pourtant c’est là que tout se joue. Si vous évitez de ressentir la tristesse profonde, le deuil risque de durer beaucoup plus longtemps. La tristesse apparaît car vous êtes en situation d’impuissance et vous le reconnaissez, vous subissez la situation.

5ème étape : l’acceptation

Une fois la tristesse passée, vous commencez à accepter la situation, à considérer l’avenir sous un angle différent. Vous envisagez passer à nouveau à l’action : trouver un nouvel appartement ? changer de région, de job ? faire des démarches administratives ? évoquer la garde alternée ?

Toutes ces questions commencent à apparaître car vous avez accepté le changement. Vous vous décidez d’avancer, d’aller de l’avant. Vous commencez à voir les côtés positifs du changement.

Les gens ne vivent pas nécessairement toutes les étapes du deuil, et certaines étapes ne sont même pas vécues du tout.

Cependant, si vous essayez de « zapper » la phase de deuil car c’est trop douloureux, en faisant tout pour ne pas y penser par exemple, c’est remettre le couvert à plus tard.

A l’inverse, laissez-vous aller à la douleur. C’est le seul moyen d’aller mieux plus vite. Ressentez cette souffrance forte. Vous avez le droit de vous laisser aller, de pleurer, de prendre un moment pour ne penser qu’à vous si possible.

Vous avez le droit d’être mal, il est inutile de minimiser cette souffrance ou l’étouffer.

Prendre soin de vous après la rupture amoureuse

Que vous préfériez être seul(e) dans ces moments-là ou en parler à tous vos contacts, suivez vos envies et vos besoins. Vous avez le droit de demander de l’aide, du soutien à vos proches ; et je suis sûre que la plupart se montreront très disponibles pour vous. Et si certains vous déçoivent par leur manque de disponibilité alors que vous en avez vraiment besoin, c’est peut-être le moment de faire le tri parmi vos amis.

Vous n’êtes pas seul(e) et c’est le moment de compter sur eux en mettant votre ego de côté. Vous avez le droit de vous laisser aller et ne pas être la personne parfaite. Personne n’est parfait et la plupart des gens ont déjà eu beaucoup de difficultés à surmonter une rupture amoureuse. Dans tous les cas ce n’est pas votre faute.

Prendre du recul pour pouvoir rationaliser

Quand vous êtes dans une phase de chute, de grande tristesse, essayez de prendre du recul avec vos émotions. Ayez conscience que vous ressentez une forte douleur et que c’est normal. Vous savez aussi que cette douleur ne durera pas, et qu’elle s’atténuera avec le temps. Rien ne dure, et la souffrance non plus, l’être humain est bien fait ! On finit par oublier et passer à autre chose. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà vécu une rupture douloureuse dans le passé : que ressentez-vous à présent en y pensant ?

C’est peut-être le moment aussi de faire le point sur votre relation : étiez-vous vraiment heureux(se), épanoui(e) ? Aimiez-vous vraiment la personne pour qui elle était ? N’étiez-vous pas ensemble pour de mauvaises raisons ? (Confort, habitudes, enfants, peur de la solitude etc.)

Chaque évènement dans la vie a un côté positif et un côté négatif, rien n’est tout blanc ou noir. Certes en ce moment vous avez peut-être l’impression que cette rupture n’est pas la bienvenue et vous fait beaucoup souffrir, mais vous verrez avec le temps des côtés positifs apparaître. En effet vous aurez grandi à travers cette relation, vous aurez appris des choses, dorénavant vous savez ce que vous ne voulez pas, vous allez sortir de votre zone de confort et oser faire des choses que vous n’auriez jamais faites auparavant…

Cette rupture n’est pas arrivée par hasard, il y a une raison : soit vous n’êtes plus faits pour être ensemble aujourd’hui (même si vous vous êtes aimés dans le passé) et il est bénéfique pour vous de passer à autre chose ; soit vous devez changer quelque chose dans votre couple, et cette rupture (éventuellement temporaire) aura un effet électrochoc.

Mes petits mots d’encouragement

J’espère que ces quelques conseils vont vous aider à surmonter cette épreuve très difficile. Je suis sûre que vous êtes une personne incroyable qui mérite de sourire et d’être heureuse, et cela arrivera prochainement. En attendant je suis de tout cœur avec vous, je vous encourage à prendre soin de vous et à garder confiance, car de belles surprises vous attendent sur votre chemin

Etes-vous en difficulté à surmonter une rupture amoureuse ? N’hésitez pas à m’écrire en commentaire ou message privé 😊

Marie Godard, votre coach relationnel

Lire aussi Qu’est-ce que la technique de l’autolargage ?

Comment savoir si vous êtes avec la bonne personne en 3 points

Pour plus de détails sur les “5 étapes du deuil”, lire l’article du blog NosPensées sur la psychologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial