Jalousie maladive : que faire pour en sortir ?

jalousie maladive

Être jaloux(se), c’est avoir peur de perdre l’autre, peur qu’il parte pour quelqu’un d’autre.

Quand la jalousie devient maladive, cela engendre un climat anxiogène dans le couple, et de nombreuses disputes éclatent fréquemment à ce sujet. Le partenaire ressent la méfiance et cela le blesse ; et il se sent surveillé et limité dans ses actions. Il finit par avoir peur que le moindre de ses faits et gestes soit mal interprété. Finalement c’est une sorte d’auto sabotage de la relation.

Quand on souffre de jalousie maladive, que faire pour en sortir ? Mes conseils juste ici.

Les signes qui montrent que la jalousie est maladive

A la base, la jalousie est une preuve d’amour, une preuve que l’autre est important pour nous. D’ailleurs cela peut pimenter certains couples qui sont ensemble depuis un moment, de savoir que leur partenaire peut plaire à d’autres personnes. Cela valorise l’ego également.

La jalousie a aussi pour rôle à l’origine de pouvoir être en alerte du potentiel danger de se faire avoir. Eh oui : si on avait une confiance aveugle en son partenaire, on prendrait le risque de ne pas être respectée et d’être éventuellement victime de malhonnêteté et de trahison, sans pouvoir s’en rendre compte.

Alors quels sont les signes qui montrent que les limites de la jalousie « saine » sont dépassées ?

Une obsession, voire de la paranoïa

La jalousie est définie comme « maladive », quand vous êtes en recherche constante de signes que votre partenaire vous trompe, et c’est de l’ordre de l’obsession. Vous vérifiez ses messages et ses emails en douce, vous vous renseignez auprès de ses proches, vous avez tendance à toujours lui demander avec qui il est, et combien de temps il va rester à tel endroit.

Le problème est qu’on ne se rend souvent pas compte qu’on souffre de paranoïa, car ce qu’on imagine semble vraiment réel. C’est difficile de prendre du recul avec ses propres pensées, donc on a du mal à croire l’autre.

Volonté de possession et de fusion

Quand on est jalouse maladive, on a tendance à considérer l’autre comme sa « possession ».

« Tu es à moi car nous ne formons qu’un ».

On voit le couple non pas comme deux personnes qui ont envie et sont libres d’être ensemble, mais comme une obligation constante de fusionner pour se rassurer et être en sécurité dans son cocon d’amour.

Quelqu’un qui souffre de jalousie maladive souffre alors souvent de dépendance affective : c’est lié, car on retrouve dans les deux cas la peur d’être abandonné(e), de se retrouver seul(e) et c’est insupportable à imaginer.

On se sent inférieure à son partenaire

Si vous êtes jalouse maladive, vous avez sûrement peur qu’il vous quitte pour quelqu’un de mieux que vous, car vous pensez (in)consciemment que vous ne le méritez pas, qu’il est trop bien pour vous. Le problème est que vous vous dévalorisez vous-même sans raison dans ce cas. Ahlala c’est pas cool ça…

Jalousie maladive : que faire pour en sortir ?

La jalousie maladive est un cercle vicieux, car elle est bien souvent mal vécue par le partenaire. En effet, il considère alors l’attitude de son/sa chéri(e) comme un manque de confiance, et cela nuit au quotidien du couple. Il doit toujours se justifier, se sent surveillé et coupable, alors qu’il sait que son comportement n’est pas irrespectueux. Peu importe ce qu’il dit, cela se retourne contre lui, et c’est usant à force.

Alors quelles sont les solutions pour sortir de la jalousie maladive ?

Gagner en confiance en soi

C’est la clef !

Si on n’a pas confiance en soi-même, on peut difficilement avoir confiance en quelqu’un d’autre. Logique.

On ne va pas parler en long et en large de la confiance en soi ici (car j’en parle quand même trèèèèèès souvent), alors retenez simplement que vous êtes largement assez bien pour lui. S’il vous plaît, pour votre propre bonheur et sérénité, arrêtez d’écouter cette petite voix qui vous fait croire que vous ne le méritez pas.

Si cet homme part un jour pour quelqu’un d’autre, cela ne veut en aucun cas dire que vous n’êtes pas assez bien. Il y a beaucoup d’autres paramètres à prendre en compte.

Alors apprenez à vous aimer vraiment. Apprenez à vous persuader que vous êtes une femme exceptionnelle…

Apprendre à s’auto-rassurer

Aie c’est la panique ? Que faire quand on est en pleine crise de jalousie et qu’on a du mal à contrôler ses émotions ?

Il faut prendre du recul avec vos pensées destructrices. J’ai conscience que ce que je vous demande là n’est pas facile, mais vous allez y arriver.

Quand vous vous mettez à imaginer qu’il est sur le point de vous tromper, qu’il va vous quitter pour sa collègue Samantha qui a des plus jolies jambes que vous, prenez du recul avec vos pensées catastrophe. Tout va bien, il n’y a pas de raison de paniquer. C’est votre cerveau qui se met à faire des hypothèses tout seul, le petit filou. Il imagine le pire pour vous filer la trouille, comme ça il a bien fait son job de vous protéger !

A l’inverse, on se focus sur toutes les preuves d’amour de votre baby love. Il n’y a pas de raison qu’il parte ma douce, car il est amoureux de vous.

Cesser de se positionner en victime

Non, ce ne sont pas les autres le problème. Le problème n’est pas son ex qui reprend contact avec lui. Le problème n’est pas qu’il est trop attirant, trop sexy le gars. Le problème est votre perception des faits (toujours ces fameux filtres que vous met votre cerveau devant les yeux pour vous faire flipper).

Il est important de comprendre que la solution est en vous, que vous avez la capacité de transformer votre vision des choses, de prendre du recul avec vos pensées négatives (yes you CAN).

Vous n’êtes pas une victime dans l’histoire, vous êtes actrice de votre vie et de ce qu’il se passe au sein de vos relations amoureuses.

Ne pas se comparer aux autres femmes

Je vais vous dire un truc important : s’il vous a choisi vous, c’est pour une bonne raison. C’est parce qu’il a perçu votre valeur. Il s’est rendu compte que vous étiez une femme exceptionnelle.

Il n’y a pas de raison de se comparer aux autres femmes, car chaque être humain est unique, avec ses lots de forces et faiblesses, et en plus c’est tellement subjectif ! Non non, on ne peut se comparer qu’avec soi-même 😊

Choisir un partenaire sécurisant

C’est quand même moins facile de travailler votre jalousie maladive si vous vivez avec un homme qui a tendance à séduire facilement d’autres femmes, et à vous faire sentir en insécurité en continu. C’est comme arrêter de fumer avec un conjoint qui fume.

Alors si c’est trop difficile malgré vos efforts, cela veut dire que ce n’est peut-être pas l’homme qu’il vous faut, car il ne comble pas vos besoins de sécurité.

Conclusion : sortir de la jalousie maladive

Je pense qu’on ne peut pas « guérir » de sa jalousie maladive, on peut seulement apprendre à se comprendre et à apprivoiser ses émotions, pour ne plus en souffrir, et que la relation amoureuse n’en pâtisse plus.

Alors, mon petit oiseau, c’est le moment de lui rendre sa liberté (c’est la plus belle preuve d’amour qu’on puisse faire : accorder sa confiance) pour vous libérer vous-même. Et si ça vous paraît être une montagne ou que vous ne savez pas par où commencer, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel.

Et vous, souffrez-vous de jalousie maladive ? Quelles sont les conséquences dans votre couple ? Partagez-moi votre histoire en commentaire 😊

Marie, votre Love Mentor

Les lectrices de cet article ont aussi lu Comment arrêter l’auto sabotage en amour ?

Pas à l’aise avec mon corps : comment gérer avec un homme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *